LES DIAMANTS LES PLUS CONNUS AU MONDE ! Partie 4

Amis des bijoux bonjour,

Nous y voici. Après avoir passé en revue 8 des plus prestigieux diamants, voici venu le temps de mettre un terme à notre saga consacrée aux « diamants les plus connus au monde ». Pour ce quatrième et dernier volet, nous évoquerons le Sancy, le Daria-e-Nour et le Vert de Dresde.

Le Sancy :

Le Sancy est un diamant riche en histoire, tout comme son « petit frère », le Beau Sancy (évoqué dans un précédent article, lors de sa mise aux enchères). Pesant 55,23 carats et étant taillé en forme de poire, la légende veut que le Sancy ait été perdu en 1476 par Charles le Téméraire. Vendu par le soldat suisse qui le trouve pour la modique somme d’un florin, il finit, après maints changements de propriétaires, dans la collection des joyaux du roi du Portugal en 1489. Vendu pour 70 000 livres à Nicolas Harlay de Sancy, en 1570, futur surintendant des finances d’Henri IV, il sera par la suite emprunté par Henri III, puis vendu à Londres, en 1604, au roi d’Angleterre Jacques 1er. En 1657, le Sancy retourne en France lorsqu’Henriette-Marie de France, reine d’Angleterre, le vend au Cardinal Mazarin. 4 ans plus tard, celui-ci le lègue (avec 18 autres diamants) à Louis XIV. Il sera ensuite serti sur les couronnes de Louis XV et Louis XVI, servira de bijoux à Marie-Antoinette… puis disparaîtra pendant la révolution. Vendu en 1828 pour 100 000 francs au Prince russe Demidov, il poursuivra sa route entre les mains de Williams Waldorf Astor et de sa femme, qui décède en 1964. Acheté par le Musée du Louvre en 1979 pour 1 million de francs (180 000 $ CAD) il est depuis exposé dans la salle consacrée aux joyaux de la couronne française.

Le Daria-e-Nour :

Majestueux diamant rose pâle de 182 carats faisant aujourd’hui partie des joyaux de la couronne iranienne, le Daria-e-Nour serait le plus grand diamant non coupé au monde. Découvert en Inde et originalement propriété des empereurs moghols, ce diamant fut rapporté en Iran par Nader Shah, en 1739, lorsque celui envahit l’Inde. Il passera par la suite entre les mains des principales têtes couronnées du pays, mais également entre celles des personnages les plus influents du royaume.

Le Vert de Dresde :

Cette pierre de 40,7 carats est le plus imposant diamant naturellement vert jamais découvert. Son nom tire son origine de la capitale de la Saxe (région allemande) où il est exposé depuis plus de 200 ans… et bien évidemment de sa couleur unique reflétant une ombre verte.

Si le lieu de sa découverte n’est pas clairement identifié, il semblerait néanmoins qu’il ait été mis à jour en Inde, dans le district de Golconda en 1726. Il fut immédiatement expédié à Londres pour y être taillé puis vendu. Avant d’atterrir au Musée de Dresde, il fut propriété du roi de Pologne Frédéric-Auguste II.

 

Voilà, notre sage sur les diamants les plus connus au monde touche à sa fin.

Ces joyaux mystérieux, emblématiques, maudits ou encore historiques ne cesseront de faire rêver les générations au fil des siècles… Ne dit-on pas que les diamants sont éternels ?…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *